fbpx

Les règles du thé en vrac

Avec le thé, il vaut mieux privilégier la qualité plutôt que le prix. Si certains thés sont très chers, c’est qu’ils le méritent. Néanmoins, si l’on y regarde de plus près, ils sont par ailleurs assez économiques car avec 100g de thés de bonne qualité, vous pouvez faire une cinquantaine de tasses.

Conservez votre thé à l’abri de la lumière et de la chaleur et de l’humidité. Une boite métallique remplira tout à fait ces fonctions.

Privilégiez un endroit à l’écart des épices, car les thés ont la faculté d’absorber les arômes environnants.

Dans ces conditions, certains thés comme les Assam, les Ceylan ou les Darjeeling second flush peuvent se conserver au moins deux, trois ans sans s’altérer.

D’autres, en revanche, comme les thés verts de Chine ou les first flush de Darjeeling ne se conserveront pas plus d’un an. Privilégiez vos achats en fonction de votre consommation afin d’éviter le gâchis, et conserver la fraîcheur et la vivacité de vos thés.

Enfin, sachez que la qualité d’un thé en sachet ne sera jamais égale à celle d’un thé en vrac. Car, les feuilles du thé pour être conditionnées en sachet, doivent être broyées ou brisées. De plus, le papier utilisé pour les sachets peut altérer le goût de votre infusion.

 

No commnent

You might also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *